1. Accueil
  2. En pratique
  3. Les métiers

Les métiers



Le titulaire du diplôme “Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur d’accueil collectifs de mineurs” exerce le métier d’animateur.

Le métier d’animateur BAFA

Le métier d’animateur BAFA consiste à encadrer des enfants et adolescents en mettant en place des activités et jeux ludiques tout en fédérant un groupe.

Les qualités requises pour exercer le métier d’animateur BAFA

Afin d’être animateur BAFA il faut avoir beaucoup d’empathie, pouvoir s’adapter à chaque personne. Il faut aussi être plein de ressources : il faut toujours trouver un moyen d’occuper ses groupes via différentes activités.

Où travaille un animateur BAFA?

L’animateur BAFA travaille au sein d’un Accueil Collectifs de Mineurs (ACM) : centre de loisirs et colonie de vacances. Il travaille souvent en équipe avec d’autres animateurs BAFA, des animateurs spécialisés diplômés BPJEPS et le directeur de la structure. Il travaille de manière saisonnière pendant les temps périscolaires et les vacances scolaires.

Que faire après le BAFA?

Le titulaire du BAFA, une fois qu’il aura acquis de l’expérience pourra passer le BAFD afin de devenir directeur d’ACM. Il peut aussi passer un BPJEPS si il souhaite devenir moniteur. Il peut se spécialiser dans plusieurs branches : moniteur multisport, moniteur d’équitation, moniteur de VTT, moniteur de surf… Il pourra alors travailler à plein temps en tant qu’animateur.

Le titulaire du diplôme du “Certificat Complémentaire de Direction d’Accueil Collectif de Mineur” (CCDACM) ou bien du “Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’ACM” (BAFD) exerce le métier de directeur d’Accueil Collectif de Mineur.

Le métier de directeur d’ACM

Le directeur d’Accueil Collectif de Mineur (ACM) est responsable d’une structure, d’un séjour. Il travaille main dans la main avec les animateurs du centre ainsi qu’avec les représentants de la structure afin d’encadrer aux mieux les jeunes et de leur proposer des activitées adaptées et variées. Il a aussi pour responsabilité de veiller au respect du budget, de la réglementation, de la communication avec les familles ainsi qu’au management de son équipe.

Les qualités requises pour exercer le métier de directeur d’Accueil Collectif de Mineur

Afin de pouvoir exercer ce métier, il faut faire preuve de beaucoup de polyvalence afin de s’adapter à toutes les situations et aux différents publics. Il faut être très organisé et faire preuve de maturité.

Où peut travailler un directeur d’ACM?

Le directeur d’ACM peut travailler dans des structures très variées privées comme publiques : des associations sportives, des MJC, des mairies, des collectivités, des centres sociaux, des centres de loisirs, des maisons de retraite mais aussi au sein de centres de vacances tels que l’UCPA qui organise des colonies de vacances pour les plus jeunes et des séjours sportifs pour les adultes. Il peut aussi avoir un statut d’indépendant.

Que faire après un CCDACM ou bien un BAFD?

Au début de sa carrière le titulaire du CCDACM commence généralement par diriger un petit ACM ou par un poste d’adjoint au directeur. Avec l’expérience, il pourra ensuite prendre la direction d’un ACM plus conséquent ou au sein d’une collectivité, prendre la direction d’un, puis de plusieurs services. Comme par exemple les services éducation, petite enfance, enfants, adolescents, personnes âgées….
Lorsqu”il travaillera dans des structures plus importantes, il sera amené à manager plusieurs directeurs d’ACM ainsi que des personnels administratifs et souvent l’ensemble des services du site.

Le titulaire du diplôme du “DEJEPS Activités du cyclisme mention VTT” exerce le métier de moniteur de VTT, éducateur sportif mention VTT.

Le métier de moniteur de VTT

Le métier de moniteur de VTT consiste à encadrer et animer les activités du VTT auprès de tous publics : du débutant à l’entraînement de champions en compétitions. Le moniteur à les prérogatives pour encadrer toutes les disciplines du VTT : descente, trial, suivi d'itinéraire, cross country…
L’éducateur sportif VTT anime des séances de VTT et créer des programmes d'entraînement, de perfectionnement pour ses élèves. Il a aussi pour mission de gérer une structure, son animation, son matériel ainsi que son bon fonctionnement.

Les qualités requises pour exercer le métier d’éducateur sportif multisport

Afin de pouvoir exercer ce métier, il faut tout d'abord avec un excellent niveau de VTT, aussi bien en trial, en descente qu’en suivi d’itinéraire. Il faut aussi aimer l’animation et transmettre sa passion avec patience et pédagogie. Enfin, le moniteur de VTT doit faire preuve de rigueur et d’organisation afin de gérer efficacement une structure.

Où peut travailler un moniteur de VTT?

Le moniteur de VTT peut travailler dans plusieurs types de structures. Il peut travailler au sein de clubs de VTT, de centres de vacances sportives comme l’UCPA ou bien comme indépendant. Il peut travailler en station comme saisonnier du printemps au début de l’automne..

Que faire après un DEJEPS VTT ?

Le titulaire du DEJEPS VTT est généralement saisonnier et travaille sur les périodes estivales. Il est alors intéressant de se former à un métier pour l’hiver. Dans le domaine du sport, il pourrait devenir moniteur de ski, guide de haute montagne, animateur multisport, maître nageur sauveteur...
Le diplômé pourra aussi, une fois qu’il aura acquis de l’expérience, prétendre au poste de formateur en formation DEJEPS VTT puis ensuite de coordonateur de formation. Il est aussi possible, au sein d’importants centres de vacances comme l’UCPA, de devenir référent VTT ou responsable des activités.

Le titulaire du diplôme du ‘BPJEPS ski nautique-wakeboard disciplines associées et tous supports de glisse tractés’ exerce le métier de moniteur de wake et de ski nautique en initiation.

Le métier de moniteur de wake et de ski nautique

Le métier de moniteur de wake consiste à encadrer et animer les activités du wakeboard à tous les niveaux : du débutant à l'expert et les activités du ski nautique au stade d’initiation. Il a aussi les prérogatives pour tracter les supports de glisse tels que les bananes, les bouées… Le moniteur saura encadrer toutes les disciplines : le ski nautique, le monoski, le wakeboard, le wakeskate, le wakesurf… Il encadrera aussi bien en traction bâteau qu’en traction cable, sur des fleuves, lacs et en mer.
Le titulaire du BPJEPS ski nautique-wakeboard a aussi pour mission de participer à la vie de la structure dans laquelle il travaille, gérer des éléments de communication, des évènements, élaborer la pédagogie d'enseignement..

Les qualités requises pour exercer le métier de moniteur de wake et de ski nautique

Afin de pouvoir exercer ce métier, il faut tout d’abord avec un excellent niveau de wakeboard et un bon niveau de ski nautique. Il faut aussi savoir faire preuve de patience et de pédagogie afin de pouvoir enseigner sa passion à des publics différents avec des niveaux distincts.

Où peut travailler un moniteur de wake et de ski nautique?

Le moniteur d’activités nautiques peut travailler dans plusieurs structures. Il peut travailler au sein de bases nautiques, de centres de vacances sportives comme l’UCPA ou bien comme indépendant. Il travaille généralement de manière saisonnière du printemps au début de l’automne.

Que faire après un BPJEPS Ski nautique-wakeboard?

Le moniteur de ski nautique-wakeboard travaille de manière saisonnière, s’il souhaite être moniteur sportif pendant la période hivernal, il peut se tourner vers des qualifications complémentaires ( moniteur de ski, maître nageur sauveteur, animateur multisport)
Le diplômé BPJEPS pourra aussi, une fois qu’il aura quelques années d’expérience, travailler dans un centre de formation en tant que formateur puis coordonnateur de formation. Son expertise de la pratique et son expérience lui permettront aussi de gérer la section ski nautique-wakeboard d’un grand centre de vacances comme l’UCPA.

Le titulaire du diplôme du “BPJEPS Activités nautique mention Surf” exerce le métier de moniteur de surf.

Le métier de moniteur de surf

Le métier de moniteur de surf consiste à encadrer et animer les activités du surf auprès de tous publics, des jeunes comme des adultes. Il encadre des niveaux débutants comme avancés dans les disciplines suivantes : surf, bodyboard, bodysurf, longboard, skimboard, stand up paddle , kneeboard … Il participe aussi à la vie de la structure dans laquelle il travaille afin de promouvoir les activités et le club, il organise des événements, des stages spéciaux...

Les qualités requises pour exercer le métier de moniteur de surf

Afin de pouvoir exercer le métier de moniteur de surf, il faut tout d'abord avec un excellent niveau de surf. Il faut bien évidemment avoir un très bon contact humain et l’envie de transmettre sa passion car le moniteur encadre des élèves, en cours particuliers ou bien en groupe.

Où peut travailler un moniteur de surf?

Le moniteur de surf peut avoir le statut d’indépendant, travailler au sein d’un club nautique, d’un club de surf ou bien d’un centre de vacances sportives comme l’UCPA. En France, il travaillera principalement pendant la saison estivale.

Que faire après l’obtention du BPJEPS Activités nautique mention surf?

Le titulaire du BPJEPS est généralement saisonnier. Afin de travailler pendant l’hiver, il pourra donc se tourner vers le métier de moniteur de ski, maître nageur sauveteur, animateur multisport…
Le diplômé peut aussi, une fois qu’il a de l’expérience, choisir de travailler dans la formation en étant formateur de futurs moniteurs de surf puis coordonnateur de formation.
Le moniteur de surf peut aussi monter en grade au sein de sa structure en devenant directeur d’un club, d’un village vacances, ou référent surf d’un centre de vacances sportives comme l’UCPA.

Le titulaire du diplôme de “l’Animateur Assistant d’Equitation” (AAE) exerce le métier d’animateur assistant d’équitation.

Le métier d’animateur assistant d’équitation

Le métier d’animateur assistant d’équitation consiste à encadrer des activités équestres au stade de l'initiation, c’est à dire aux équitants qui sont en train d’apprendre les bases de l’équitation. Le titulaire de l’AAE peut encadrer des cours, des balades… Il encadre uniquement lorsqu’il est supervisé par une personne titulaire d’un diplôme de Niveau IV minimum comme un BPJEPS équitation. Le titulaire de l’AAE participe aussi à la vie du centre équestre en organisant des événements, des stages…

Les qualités requises pour exercer le métier d’animateur assistant d’équitation

Afin de pouvoir exercer ce métier, il faut un bon niveau d’équitation. Il faut avoir le goût de l’animation et beaucoup d'empathie afin de pouvoir transmettre sa passion aux pratiquants.

Où peut travailler un animateur assistant d’équitation?

L’assistant moniteur peut travailler dans des poneys clubs, des centres équestres. Il peut aussi travailler au sein de centres de loisirs sportifs comme ceux de l’UCPA. Il peut aussi travailler comme indépendant.

Que faire après l’obtention de l’AAE?

Après l’obtention de l’AAE, la suite logique est de poursuivre vers une formation BPJEPS équitation afin de pouvoir exercer le métier de moniteur d’équitation. Il gagnera alors en autonomie et pourra encadrer tous les niveaux.

Le titulaire du diplôme du “BPJEPS Equitation” exerce le métier de moniteur d’équitation.

Le métier de moniteur d’équitation

Le métier de moniteur d'équitation consiste à encadrer et animer les activités de l’équitation auprès de tous les publics des niveaux 'initiation à expert. Il peut encadrer tout type d’activités équestres : le CSO, le dressage, le cross, le complet, le western, l’attelage, le tourisme équestre …
L’éducateur sportif équestre participe aussi à la vie de la structure dans laquelle il travaille. Il organise des animations, des stages, des animations, il veille à l’entretien de la structure, au bon soin des équidés.

Les qualités requises pour exercer le métier de moniteur d’équitation

Afin de pouvoir exercer ce métier, il faut tout d'abord avoir excellent niveau d'équitation. Il faut aussi être réellement passionné par la pratique de l’équitation. Il est très important de faire preuve de beaucoup d’empathie et d'énergie afin de pouvoir transmettre au mieux sa passion et faire progresser ses élèves.

Où peut travailler un moniteur d’équitation?

Le moniteur d’équitation peut travailler dans des poneys clubs et des centres équestres. Il peut aussi travailler au sein de centres de loisirs sportifs et de colonies de vacances spécialisées comme celles de l’UCPA. Il peut avoir le statut de salarié mais aussi d’indépendant.

Que faire après l’obtention du BPJEPS Equitation?

Une fois le BPJEPS Equitation en poche, le moniteur d’équitation peut se tourner vers un DEJEPS perfectionnement sportif mention équitation. Il pourra alors encadrer des élèves dans le cadre de compétition. S’il souhaite se spécialiser dans une discipline, il peut aussi passer des brevets fédéraux comme ceux du travail à pied ou bien du spectacle équestre.
Une fois que le diplômé du BPJEPS équitation aura acquis de l'expérience, il pourra s’investir encore plus dans la vie du club en devenant directeur d'une structure.

Le titulaire du diplôme du “DEJEPS perfectionnement sportif mention équitation” exerce le métier d'entraîneur en compétition, il peut aussi gérer des écuries de propriétaire et de compétition.

Le métier d’entraîneur en compétition

Le métier d'entraîneur en compétition consiste à coacher et créer des programmes d'entraînement pour les cavaliers et leurs chevaux dans le but qu’ils participent à des compétitions. L’entraîneur peut coacher dans le domaine de spécialisation de son choix : saut d’obstacle, cross, dressage, attelage ...
Le titulaire du DEJEPS a aussi les prérogatives d’un moniteur d’équitation. Il peut donc encadrer et animer des leçons d’équitation pour tous les niveaux.
L'entraîneur en compétition peut aussi gérer une structure : gestion administrative, promotion de la structure, création de support pédagogique, de stages de perfectionnement ...

Les qualités requises pour exercer le métier d'entraîneur en compétition

Afin de pouvoir exercer ce métier, il faut avoir un excellent niveau en équitation, aussi bien en CSO, en dressage qu’en complet. Il faut aussi sortir en compétition. De plus, il faut faire preuve de beaucoup de pédagogie afin de faire progresser au mieux les cavaliers. Par ailleurs, le titulaire du DEJEPS est amené à gérer une structure, il doit donc faire preuve d’organisation et de rigueur.

Où peut travailler un entraîneur d’équitation en compétition?

L'entraîneur en compétition peut travailler dans un centre équestre, une écurie de propriétaire ou de compétition. Il peut avoir le statut de salarié ou bien d’indépendant.

Que faire après l’obtention du DEJEPS Equitation?

Le titulaire du DEJEPS, une fois qu’il aura obtenu de l'expérience pourra gérer une structure équestre, il pourra aussi se tourner vers l’enseignement en devenant formateur pour les futurs moniteurs d’équitation et entraîneurs en compétition.
S’il souhaite continuer à se former, il peut se tourner vers un DESJEPS afin de pouvoir être entraîneur en compétition au niveau professionnel. S’il souhaite se spécialiser dans une discipline, il peut aussi passer des brevets fédéraux comme ceux de l’équi handi, de la monte en amazone …

Le titulaire du diplôme du “Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique” (BNSSA) exerce le métier de Sauveteur aquatique, aussi appelé surveillant de baignade

Le métier de sauveteur aquatique

Le Sauveteur aquatique assure la surveillance des piscines et des plages publiques ou privées. Contrairement au métier de Maître Nageur Sauveteur, il n’encadre pas les cours de natation et d’activités aquatiques.

Les qualités requises pour exercer le métier de sauveteur aquatique

Pour exercer ce métier, le sauveteur aquatique doit être vigilant et rigoureux afin d’assurer la sécurité des personnes sous sa surveillance. Il doit également être réactif et capable de porter secours si nécessaire. Enfin, il convient d’être un bon communiquant afin de prévenir et d’informer les usagers des risques existants et des conduites à suivre.

Où peut travailler un sauveteur aquatique

Le sauveteur aquatique peut travailler au sein d’établissements publics ou privés. Il peut ainsi assurer en autonomie la sécurité des zones de baignades d’accès gratuit comme les plages ou les lacs et d’accès payant sous la supervision d’un Maître Nageur Sauveteur.

Que faire après l’obtention du BNSSA ?

Le BNSSA constitue un prérequis à l’entrée en formation BPJEPS Activités Aquatiques et de la Natation permettant d’obtenir le titre de Maître Nageur Sauveteur.

Le titulaire du diplôme du ‘BPJEPS Activités Aquatiques et de la Natation” (AAN) exerce le métier de Maître Nageur Sauveteur ou d’éducateur sportif des activités de la natation.

Le métier de Maître Nageur Sauveteur

Le MNS assure deux grandes missions : la sécurité d’un lieu de baignade ainsi que l’encadrement et l’animation des cours de natation et des activités aquatiques (aquagym, aquabike, bébés nageurs…). Il peut accompagner tous types de publics au travers d’activités variées.

Les qualités requises pour exercer le métier de Maître Nageur Sauveteur

Le MNS doit avant tout être vigilant et rigoureux afin d’assurer la sécurité des personnes sous sa surveillance. En tant qu’éducateur sportif, il doit également faire preuve de pédagogie, de bienveillance et être à l’écoute des besoins des personnes qu’il accompagne.

Où peut travailler un Maître Nageur Sauveteur

Le MNS peut travailler pour dans des piscines municipales, pour une collectivité, ou au sein de structures privées comme des complexes sportifs ou des centres aquatiques.

Que faire après l’obtention du BPJEPS Activités Aquatiques et de la Natation ?

Le titulaire de ce diplôme est très rapidement employable, dûe à la forte pénurie de Maîtres Nageurs Sauveteurs en France. Il peut travailler en tant que salarié ou être indépendant. Le diplômé peut également compléter sa formation en passant un autre BPJEPS, comme la spécialité Activités de la Forme, lui permettant de maximiser son employabilité et de diversifier son champ de compétences.

Le titulaire du diplôme du ‘BPJEPS Activités de la Forme’ (AF) option cours collectifs et/ou option haltérophilie et musculation exerce le métier de coach sportif.

Le métier de coach sportif

Le coach sportif est un éducateur spécialiste des activités de (re)mise en forme et d’entretien physique. Il est à ce titre un professionnel des activités de la forme et de la force. Le métier consiste à accompagner tous types de publics dans un objectif de bien être ou de perfectionnement. Il peut ainsi proposer des programmes individualisés et variés selon les besoins et attentes de ses clients mais également animer des cours collectifs. Le titulaire du BPJEPS Activités de la Forme peut également gérer le fonctionnement d’une structure.

Les qualités requises pour exercer le métier de coach sportif

Passionné par les activités de la forme et de la force, le coach sportif doit être attentif aux évolutions de son secteur en constante évolution. Bon communicant, il doit également être à l’écoute des besoins de ses clients afin de leur proposer des programmes adaptés à leurs attentes. Enfin, le coach sportif est un professionnel dynamique, bienveillant et soucieux de la sécurité des personnes qu’il accompagne.

Où peut travailler un coach sportif

Le coach sportif peut être salarié dans une salle de remise en forme, un centre de vacances, une association, une collectivité ou toute autre structure organisant des activités en lien avec les prérogatives liées au BPJEPS Activités de la Forme. Il peut également se mettre à son compte et travailler en tant qu’indépendant.

Que faire après l’obtention du BPJEPS Activités de la Forme ?

Le titulaire de ce diplôme peut travailler dans son secteur ou poursuivre sa formation. Il peut notamment suivre un BPJEPS Activités Aquatiques et de la Natation afin de devenir Maître Nageur Sauveteur en parallèle afin de maximiser son employabilité, notamment dans des structures associant bassin et salle de remise en forme.

Le titulaire du diplôme “CQP Voile” exerce le métier d’initiateur voile.

Le métier d'initiateur voile

Le métier d’initiateur voile consiste à encadrer et animer les activités de la voile à un stade d'initiation. Il fait donc découvrir la discipline à ses élèves avec pour but de transmettre les techniques de navigation et d’entretien du matériel … Il peut enseigner en mer, sur l’océan comme sur un lac ou un fleuve. L’initiateur voile travaille sous la responsabilité d’un moniteur de voile.

Les qualités requises pour exercer le métier d’initiateur voile

L'initiateur voile doit être passionné de sports nautiques. Il doit faire preuve de pédagogie et d’engouement afin que son public de débutant soit captivé par la pratique de la voile et ai envie de continuer. Il doit aussi être très vigilant car il est responsable de la sécurité des élèves sur le plan d’eau.

Où peut travailler un initiateur voile?

L’initiateur voile peut travailler dans plusieurs type de structure. Il peut avoir le statut d’indépendant, travailler au sein d’un club nautique, d’un club de voile ou bien d’un centre de vacances sportives comme l’UCPA. En France, il travaillera principalement pendant la saison estivale.

Que faire après l’obtention d’un CQP Voile ?

Le titulaire du CQP Voile peut poursuivre une formation afin de devenir moniteur en obtenant un BPJEPS voile multi-supports, voile croisière ou bien ski-nautique wakeboard.

Le titulaire du diplôme “d’Accompagnateur en Moyenne Montagne” (AMM) exerce le métier d’accompagnateur en moyenne montagne.

Le métier d’accompagnateur en moyenne montagne

Le métier d’accompagnateur en moyenne montagne consiste à encadrer et à animer la pratique de la randonnée, de la raquette à neige, de la marche nordique, du trekking et du trail. Il a aussi pour objectif de faire découvrir et de sensibiliser les pratiquants à l’environnement ainsi qu'à la découverte de la faune et de la flore. Il peut travailler en toutes saisons.

Les qualités requises pour exercer le métier d’accompagnateur en moyenne montagne

Afin de pouvoir exercer ce métier, il est nécessaire d’être en très grande forme physique et d’avoir une connaissance accrue du milieu montagnard. Par ailleurs, l’AMM est constamment en relation avec son public, il doit donc être un grand communiquant et faire preuve de pédagogie.

Où peut travailler un accompagnateur en moyenne montagne?

L’accompagnateur en moyenne montagne a le plus souvent le statut d’indépendant et peut faire partie d’une association d’AMM. Il peut aussi travailler comme salarié au sein d’un club de vacances sportives tel que l’UCPA.

Que faire après l’obtention du diplôme d’AMM ?

Le titulaire de l’AMM, une fois qu’il aura acquis de l'expérience, pourra poursuivre une formation afin de devenir Guide de Haute Montagne (GHM).

Le titulaire du diplôme du “Guide de Haute Montagne” (GHM) exerce le métier de guide de haute montagne

Le métier de guide de haute montagne

Le métier de guide de haute montagne consiste à encadrer et animer les excursions d’alpinisme sur la neige, la glace, les rochers. Il encadre aussi les activités de ski hors pistes, de ski alpinisme, de ski de randonnée, d’escalade de cascade de glace, de canyon, de VTT. Il a aussi les prérogatives afin d’être accompagnateur en moyenne montagne et moniteur d’escalade.
Lui seul peut encadrer un pratiquant ou des groupes en environnement hostile nécessitant les techniques d’alpinisme et d’escalade. Il ne peut en revanche pas exercer sa profession sur le domaine skiable d’une station.

Les qualités requises pour exercer le métier de guide de haute montagne

Afin de pouvoir exercer le métier de guide de haute montagne, il faut être en excellente condition physique, être extrêmement polyvalent dans ses pratiques sportives (alpinisme, randonnée, escalade, ski, VTT…) et avoir une très grande connaissance du milieu montagnard. De plus, il faut faire preuve de beaucoup d’empathie afin de s’adapter au niveau de chacun.

Où peut travailler un guide de haute montagne?

Le guide de haute montagne exerce généralement en tant qu’indépendant. Il est souvent membre d’une association ou d’une compagnie de guides de haute montagne. Il peut aussi avoir une activité salariée en travaillant pour un club de vacances sportives comme l’UCPA.

Que faire après l’obtention du diplôme GHD?

Le guide de haute montagne exerce le plus souvent son métier de manière ponctuelle et saisonnière. Il est donc intéressant d’avoir un autre métier comme moniteur de ski ou pisteur pour l’hiver et moniteur de VTT pour la saison estivale.

Le titulaire du diplôme du “DEJEPS escalade ou bien DEJEPS escalade en milieu naturel” exerce le métier de moniteur d’escalade.

Le métier de moniteur d’escalade

Le métier de moniteur d’escalade consiste à encadrer et animer les activités de l'escalade à tout niveau, de l'initiation à la compétition. Selon la spécialisation de son diplôme, il peut enseigner sur des sites artificiels comme des murs d'escalade indoor ou bien sur des sites en extérieur. Il n’a pas les prérogative pour enseigner l’escalade sur les sites enneigés ou bien en haute montagne.

Les qualités requises pour exercer le métier de moniteur d'escalade

Afin de pouvoir exercer ce métier, il faut tout d'abord avec un excellent niveau d’escalade. Il faut aussi faire preuve de beaucoup de pédagogie afin d’enseigner au mieux les techniques et les règles de sécurité.

Où peut travailler un moniteur d’escalade?

Le moniteur d'escalade peut travailler en tant qu’indépendant, être salarié d’un club d’escalade ou bien d’un centre de vacances sportives tel que l’UCPA.

Que faire après l’obtention du DEJEPS escalade?

Le titulaire du DEJEPS escalade ou DEJEPS escalade en milieu naturel peut se tourner vers une autre formation sportive, pour travailler sur la période hivernale, comme celle du DE Ski alpin. Une fois qu’il aura acquis de l'expérience, il pourra aussi diriger une structure.

Certifications et Partenaires

Notre organisme de formation est habilité par le ministère des Sports et bénéficie de deux certifications qualité qui démontrent notre savoir faire ainsi que notre expertise dans la formation aux métiers du sport, des loisirs et de l'animation.